Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Vivi - Mamy blue

Voir du même artiste


Titre : Mamy blue


Année : 1971


Auteurs compositeurs : H. Giraud, Joka , L. Rozenstraten, Ph. Trimm


Durée : 3 m 29 s


Label : Arcade Records


Référence : Arc 5130



Présentation : Adaptation de la chanson d'Ivana Spagna reprise en français par Nicoletta.

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

Personne n'a cette chanson dans ses favoris

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Oh mamy blue…

We woonden in een arme wijk
In vuile steegjes tussen slijk
Jij werkte voor een hongerloon
Voor mij… jouw enig kind
Ik droomde van een beter land
Daarginder aan de overkant
Ik trok eruit liet jou alleen
Oh Mamy, jij bleef alleen

Oh mamy blue…
Ik mis je mamy…

Na jaren sta ik voor je deur
Vervallen huisje zonder deur
De buurvrouw zegt mamy is dood
Oh nee… dat kan niet zijn
Nu sta ik voor je dodenkuil
Met in mijn hand een bloementuin
Het doet me leed, ik heb zo'n spijt
Oh mamy, vergeef het mij

Oh mamy blue…
Ik mis je mamy…

Transcripteur : Curieuzeneuze
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

2 commentaires
Trocol Harum Le 27/12/2020 à 22:39
La chanson "Mamy Blue" bien que composée et écrite par Hubert Giraud en 1970, a été enregistrée pour la première fois en italien par Ivana Spagna début 1971. Puis le chanteur Phil Trim, du groupe espagnol Pop-Tops traduit le texte en anglais et en espagnol. Les Pop-Tops enregistrent la chanson à Londres et le disque parait en juin 1971. C'est un succès immédiat alors Hubert Giraud et le label Barclay se hâtent alors de faire enregistrer la version anglaise de Phil Trim par le Français Joël Daydé, à l'été 1971 à l'Olympic Studio de Londres et la version en français par Nicoletta, sur le playback de la version anglaise de Joël Daydé.
La version française sera reprise par le chanteur britannique Roger Whittaker, par la Québécoise Céline Dion, par Nicole Croisille, par Lara Fabian et par Marie-Pier Perreault sans oublier la version particulière, "Mamy", de JoeyStarr avec la participation de Nicoletta.
L'adorable version wallonne sera chantée par Nanesse et les Nanas alors que le Québécois Jacques Desrosiers (Patof) va chanter "Patof blou".
La version croate est chantée par Miro Ungar alors que la version suédoise est interprétée par Kjerstin Dellert et qu'une version norvégienne est interprétée par Anne-Karine Strøm.
Une version hongroise est chantée par Kati Kovács alors que Katrel Gott interprète "Ó, mami, dík".
La version néerlandaise est interprétée par Vivi alors que la version estonienne est chantée par Jaak Koala.
Une version slovaque est chantée par Marcela Laiferová alors qu'une autre, "Blues pre mamu", est chantée par Braňo Hronec.
La version finnoise est interprétée par Kirka et par Fredi.
La version allemande est chantée par le chanteur français Ricky Shayne, par Bernd Clüver (version franco-allemande) et par Dieter ThomasKuhn.
La version roumaine "O, Mamă, tu" est interprétée par Anda Călugăreanu alors qu'en polonais, les Crazy Boys chantent "Dla mamy blues".
La version italienne d'Ivana Sopagna a été reprise par Johnny Dorelli, par Dalida et par Gianni Davis.
La version espagnole des Pop Tops a été reprise par José Mercé, par Daniel Diges, par le chanteur azerbaidjanais Muslim Magomayev, par El Pequeño Tim et par Twiggy.
La version portugaise a été chantée par Laércio de Freitas alors que la version en hébreu est chantée par Yehoma Gaon.
En islandais, "Mamy blue" est chantée par Mjöll Holm
La version anglaise a, notamment, été reprise par James Darren, par James Last, par The Stories, par le Golden Gate Quartet, par Horace Andy, par Ricky Shayne (en anglais cette fois), par la Singapourienne Lin Ying, par Lia Uyà, par Demis Roussos, par Vicky Leandros, par Ivo, par Joe Cocker, par Julio Iglesias ainsi que, dans deux versions très différentes, par les Jamaïcains de Biron Lee & the Drogonaires et par la chanteuse lettone Лайма Вайкуле (Laima Vaikule).
Curieuzeneuze Le 30/12/2020 à 13:11
Horrible pochette ! L'orange était à la mode…
Le texte très joyeux :
Oh mamy blue…

We woonden in een arme wijk
In vuile steegjes tussen slijk
Jij werkte voor een hongerloon
Voor mij… jouw enig kind
Ik droomde van een beter land
Daarginder aan de overkant
Ik trok eruit liet jou alleen
Oh Mamy, jij bleef alleen

Oh mamy blue…
Ik mis je mamy…

Na jaren sta ik voor je deur
Vervallen huisje zonder deur
De buurvrouw zegt mamy is dood
Oh nee… dat kan niet zijn
Nu sta ik voor je dodenkuil
Met in mijn hand een bloementuin
Het doet me leed, ik heb zo'n spijt
Oh mamy, vergeef het mij

Oh mamy blue…
Ik mis je mamy…

La traduction :
Oh mamy blue …

Nous vivions dans un quartier pauvre
Dans des ruelles sales et boueuses
Tu travaillais pour un salaire de famine
Pour moi … ton unique enfant
Je rêvais d'un meilleur pays
Là-bas de l'autre côté
Je suis partie, je t'ai laissée seule
Oh Mamy, tu es resté seule

Oh mamy blue …
Tu me manques mamy …

Après des années je suis devant ta porte
Maison délabrée sans porte
La voisine dit que mamy est morte
Oh non … ça ne peut pas être vrai
Maintenant je suis devant ta sépulture
Avec un bouquet (jardin fleuri) dans ma main
Ça me fait mal, je suis tellement désolée
Oh mamy, pardonne-moi

Oh mamy blue …
Tu me manques mamy …

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !