Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Francky Vincent - Droit de réponse

Voir du même artiste


Titre : Droit de réponse


Année : 2004


Auteurs compositeurs : Francky Vincent


Durée : 3 m 59 s


Label : Section Zouk Record


Référence : FR120



Présentation : En 2003, Francky Vincent, dans le creux de la vague, ouvre un restaurant, le « Francky Vincent Café », à Thiais. Six mois plus tard, il ferme, sans prévenir ses employés, qui l'attaqueront par voie de justice et dans les médias. Toujours grand seigneur, Franky leur répond en chanson, parce que comme il dit, y'a pas que la fesse dans la vie, et qu'il sait se montrer classe quelles que soient les circonstances.

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

11 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Bande d'enfoirés si vous trouvez du boulot
N'écrivez pas dans votre CV de merde
Que vous avez travaillé chez Francky
Bande de malpropres…
Bande de malpropres…

Bande d'enfoirés si vous trouvez du boulot
N'écrivez pas dans votre CV de merde
Que vous avez travaillé chez Francky
Bande de malpropres…
Bande de malpropres…

Francky Vincent le restaurant
C'était un rêve à réaliser
Avec un personnel de merde,
Qui l'a foutu dans la merde
Francky Vincent le restaurant
C'était un rêve à réaliser
Avec un personnel à chier,
Qui l'a vraiment trop fait chier


La société qui m'a fait les travaux
Était persuadée que j'étais un blaireau
Ils m'ont dit qu'ils faisaient les travaux en quatre mois
Et ils se sont branlés pendant neuf mois
Quand j'étais absent, certainement en tournée,
Les ouvriers faisaient venir des prostituées
Y'avait que le menuisier qui était sérieux
Quand je pense que j'ai payé ces enfoirés !

A l'ouverture j'ai employé des garçons
Je ne savais pas que j'employais des cochons
Les filles à côté, malpropres, n'étaient pas mieux
Elles s'en foutaient éperdument de la saleté
Le service d'hygiène serait passé
Oh non merci j'aurais du fermer la porcherie
Dans mon établissement j'avais des crevures
Qui ne pensaient qu'à fumer, baiser et salir

refrain

La secrétaire venait à toutes les soirées
Sortait avec un client qu'elle désirait
Et couchait aussi avec le DJ
Envisageait de draguer le cuisinier
Le barman en plein service
Roulait des pelles à une serveuse dans la cuisine
Tandis qu'un deuxième cuisinier picolait
Il buvait les bières et le vin de la réserve
J'ouvre la chambre froide, devinez ce que je vois :
Un serveur une serveuse en train de baiser
Quand j'étais pas là c'était encore pire
Ces enfoirés j'ai envie de les maudire !
Les clients venaient souvent m'engueuler
La bouffe était dégueue, le service était à chier
Le chef cuisinier aussi était à chier :
Les accras et le colombo étaient à jeter

refrain

Après 6 mois d'ouverture
J'ai décidé de me séparer de ces crevures
Mon rêve j'en ai marre c'est un cauchemar
Vive la chanson à bas la restauration
Travailler avec des enfoirés
Qui s'en foutent qui n'ont aucun respect
J'ai choisi j'ai préféré fermer
Pour ne plus voir leurs gueules d'enfoirés
Ils m'ont attaqué dans la presse, les médias
Droit de réponse je réponds à ma façon
Attaquer un provocateur ça ne le fait pas
Vouloir le détruire ça ne marche pas

Bande de connards de merde à la con
N'oubliez jamais que je suis le patron
Ma carrière continue, je vous emmerde !
Bande de jaloux, je vous souhaite trente ans de malheur !

refrain

Bande d'enfoirés si vous trouvez du boulot
N'écrivez pas dans votre CV de merde
Que vous avez travaillé chez Francky
Bande de malpropres…
Bande de malpropres
Bande d'enfoirés si vous trouvez du boulot
N'écrivez pas dans votre CV de merde
Que vous avez travaillé chez Francky
Bande de malpropres…
Bande de malpro-o-o-pres

Transcripteur : hre mgþýe
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

8 commentaires (dont 1 archivé)
Claude Bukowski Le 29/12/2019 à 21:53
Et vive la sociale !
Moi je dis, c'est ce type qu'il faudrait au ministère du travail, et pas la Pénicaud toute décrépite.
Claude Bukowski Le 30/12/2019 à 17:37
Ceci dit, et malgré ce qu'annonce sa fiche, ce morceau n'est toujours pas passé ; il y a comme un bug.
scaracrabe Le 31/12/2019 à 08:09
C'est débuggé… Le titre n'était pas encodé dans la bonne fréquence.
SirApe Le 02/01/2020 à 08:45
Les enfRRoirés ! (sauf le menuisier)
Chezod Le 05/01/2020 à 18:05
Mince, je croyais trouver ici le générique à l'accordéon de l'émission éponyme autrefois animée par Michel Polack !!!
fperot Le 14/01/2020 à 13:56
Le patron est toujours le responsable : c'est lui qui est responsable de son personnel, c'est lui qui doit donner ou valider les directions à prendre, les méthodes de travail. Bref, il faut savoir se remettre en cause et ce titre est à la limite de l'indécence (ou l'est carrément)… Bref, comme le dit la description, Francky sait se montrer classe en toute circonstance
Fauvelus Le 06/04/2020 à 09:38
Le triomphe de la mesquinerie : chercher à se rendre justice avec une chanson sous forme d'une litanie de récriminations assaisonnée d'un tombereau de grossièretés digne des plus beaux cas de Gilles de la Tourette, le tout servi avec une métrique aléatoire et des rimes qui n'essayent même plus… Du grand art !… Bravo Francky pour l'éternité !

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !