Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  [Reportée en 2021] Bide & Musique : soirée des 20 ans !


  Lieu : Seven Spirits (7 rue St Hélène, 75013 Paris), le 3 octobre 2020. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Bernard Lavilliers - Y'a peut être un ailleurs

Voir du même artiste


Titre : Y'a peut être un ailleurs


Année : 1984


Auteurs compositeurs : Bernard Lavilliers


Durée : 3 m 54 s


Label : Barclay


Référence : 817 530-1


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

Personne n'a cette chanson dans ses favoris

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Je prends la tangente sous l'arc de la nuit
Sur ma nuque bleue cheveux noirs de pluie
Y a peut-être un ailleurs, un accord majeur

J'attends pas la fin de cette mort grise
De mes yeux éteints des chevaux de frise
Y a peut-être un ailleurs, plus loin du malheur
Y a peut-être un ailleurs, y a peut-être un ailleurs

Les casses, le sang, l'acier, la mort
Le vice, les coups toujours plus forts
Partir, partir
La crasse, l'ennui, le feu, la rouille
L'angoisse, les cris, la pluie, la trouille
Partir, partir

J'ai la clé qui ouvre sur un blues bleu
Sur la ligne blanche reste un mort ou deux
Y a peut-être un ailleurs, un accord majeur

J'veux plus du fatal, je remets les gants
Jusqu'au point final où tout le monde descend
Y a peut-être un ailleurs, vu des extérieurs
Y a peut-être un ailleurs, y a peut-être un ailleurs

Les casses, le sang, l'acier, la mort
Le vice, les coups toujours plus forts
Partir, partir
Dans le mur noir j'ai fait mon trou
Un long couloir qui va jusqu'où
Partir, partir

Si tu vois un homme dans un port solaire
Assis sans un mot sur le quai désert
Pose pas de questions, il sait plus son nom

Attend un bateau partant pour l'oubli
Qui vient le chercher au bout de la nuit
Y a peut-être un ailleurs, un accord majeur
Y a peut-être un ailleurs, y a peut-être une erreur …
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

1 commentaire
Trocol Harum Le 10/12/2019 à 08:20
La chanson fait partie de la bande originale du film "Rue Barbare" réalisé en 1984 par Gilles Béhat d'après le roman de David Goodis avec Bernard Giraudeau, Christine Boisson, Jean-Pierre Kalfon et Bernard-Pierre Donnadieu.
Le film va obtenir 2 nominations aux César de 1985:

-Meilleur acteur dans un second rôle pour Bernard-Pierre Donnadieu

-Meilleure musique pour Bernard Lavilliers

Synopsis :

"Daniel Chetman, ancien membre d'une bande de barbares des rues, s'est rangé et travaille comme ouvrier. Un soir, il décide de venir en aide à une jeune Chinoise violée par Matt Hagen, le chef de son ancienne bande, qui se considère comme un homme d'affaires. Matt règne sur la rue par la violence et la terreur, alors, quand Chet lui fait cet affront, il le considère comme un homme gênant, mais hésite à le tuer en souvenir du "bon vieux temps, unis comme les six doigts de la main". Son gang est plus fort que jamais, et il ne s'inquiète pas plus que de raison, se contentant de passer Chet à tabac dans le sous-sol aménagé, qui lui tient lieu de repaire. Désormais, Chet sait que cette rue lui sera fatale, il ne lui reste que deux choix : déménager comme sa femme et ses amis le voudraient, ou se battre, seule façon de garder la tête haute, même si ce choix le conduit à nouveau dans ce passé violent et sordide qu'il voudrait refouler… Gardera-t-il la tête haute ou protègera-t-il les siens ? "

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !