Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Mireille Darc - Déshonorée

Voir du même artiste


Titre : Déshonorée


Année : 1965


Auteurs compositeurs : Jacques Datin - Maurice Vidalin


Pochette : Michel Laguens


Durée : 1 m 47 s


Label : Polydor


Référence : 27 177


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

7 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

C'était un grand soudard de Flandre
Il sentait le cuir et le vin
Il n'a pas demandé ma main
Il s'est contenté de me prendre
Il n'avait pas ôté son sabre
Ni ses pistolets d'assassin
Qu'il embrassait déjà mon sein
Comme un ogre qui se met à table

[Refrain] :
Ma mère surtout n'attendez
Que je me repente c'est vrai
Je suis déshonorée
Déshonorée mais si contente

Bien sûr il m'est venu des larmes
Et du refus et du dégoût
Mais très doucement tout à coup
Je me mis à rendre les armes
Etait-ce la mort ou la gloire
Etait-ce l'homme était-ce Dieu
Mais je n'ai pas baissé les yeux
Quand la Flandre a chanté victoire

[Refrain]

Il faudrait bien qu'on le punisse
Mais allez donc le rattraper
C'est un merveilleux cavalier
Et c'est pour ça que je suis triste
Car depuis ce jour-là je pense
Aux autres qu'il va honorer
Et qui seront déshonorées
Déshonorées mais si contentes

[Refrain]
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

7 commentaires
Dam-Dam Le 11/02/2018 à 21:45
Prestation télévisuelle : https://www.youtube.com/watch?v=u7PcJ1EqHiI
Jaspion Le 12/02/2018 à 22:34
Et en plus, la chanson suivante sur le disque est "Celle qui ne dit jamais non". Tout un programme.

Si elle était encore de ce monde, elle n'aurait pas rejoint le mouvement Metoo.
scaracrabe Le 13/02/2018 à 13:22
Oui, une autre époque…
Kevin Brandon Song Le 17/02/2018 à 17:59
Quoiqu'il en soit : Cette chanson n'a rien de déshonorante ;-)
scaracrabe Le 18/02/2018 à 14:12
Musicalement parlant non mais il faut bien avouer qu'ici la femme n'est vue que comme un gibier et c'est pas tip top…
Le fait que ce soit une femme qui décrit la situation et qui la légitime met encore plus mal à l'aise.

Après… il se peut que ce soit du 2e voire du 54e degré
Kevin Brandon Song Le 25/02/2018 à 20:02
C'est vrai …Pas glop ! Pas glop !
Claude Bukowski Le 10/03/2018 à 22:30
Moi cette chanson m'évoque la pièce de Brecht "Mère Courage", et surtout le "Chant de la grande fraternisation" ("Das Lied vom Fraternisieren") ; même sujet, une femme "Prise" par l'ennemi, qui le hait le jour… et l'aime durant la nuit , et pleure lorsqu'il la quitte pour d'autres horizons guerriers.

Oui, c'est glauque ; ça pose des questions aussi ; c'est ça qui est bon !

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !