Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Lydia Verkine - L'autre moi-même

Voir du même artiste


Titre : L'autre moi-même


Année : 1974


Auteurs compositeurs : Yani Spanos


Durée : 3 m 7 s


Label : Barclay


Référence : 620.071


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

1 personne a cette chanson dans ses favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

L'autre visage
L'autre moi même
Que je ne connais pas
Sera ta femme
Sera ton âme
Dans un long cri de joie

Ta peau, c'est l'aube
Qui vient de naître
Pour la première fois
Et pour que demeure
L'enfant qui pleure
Oh viens, n'hésite pas

On quitte tous un jour
L'enfance pour un autre monde
L'amour guide nos pas
On quitte tous un jour
L'enfance pour un autre monde
L'espoir est toujours là

Aaaaaah
Ce soir
Ce soit tout un passé s'éteint
Lalalal
Et l'enfance, mon enfance, est déjà si loin

L'autre visage
L'autre moi même
Que je ne connais pas
Sera ta femme
Sera ton âme
Dans un long cri de joie

Pour que s'achèvent
La peur et l'envie
Aussi purs que ma foi
Je te veux, je t'aime
Mourir de peine
Et te délivrer de toi

On quitte tous un jour
L'enfance pour un autre monde
L'amour guide nos pas
On quitte tous un jour
L'enfance pour un autre monde
L'espoir est toujours là…

Transcripteur : Dam-Dam
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

2 commentaires
Dam-Dam Le 15/10/2017 à 22:10
Les paroles du film ''Vous intéressez-vous à la chose ?'' où une tante initie son neveu pour qu'il fasse l'amour à sa cousine, sa fille.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vous_int%C3%A9ressez…

[Merci pour les paroles]
hug Le 30/12/2017 à 02:18
Une voix possédant des intonations très communes à celle de Marie Laforêt.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !