Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique le 12 Octobre 2019


  Lieu : Péniche Marcounet, Paris, le 12 octobre 2019. Plus d'infos

Fiche disque de ...



De Strangers - Strangers on 45

Voir du même artiste


Titre : Strangers on 45


Année : 1981


Auteurs compositeurs : F. Rover


Durée : 6 m 44 s


Label : Dureco Benelux


Référence : 4485


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

2 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

we doen wa af en toe. . iet nief da wette goe
we zinge alle vijf. . de loenge uit ons lijf
we brenge nà de liekes van ons moe … on 45

moeder ma'k is piepe achter de gordijn
ik denk da daar ne vent zit. . wie kan da toch zijn
mor ik kan ni misse, 't is zeker ni ons va
omda diên-hiêl de week al mè de late sta …

'k hem 'n bloemeke geplukt bà ne gebuur
want in de winkel. . zèn ze te duur
honderd balle veur nen bos da's nogal iet
en in zijnen hof. . ston ze veurniet …

en nooit van me leve. . koomekik nog on 'n sigaret
ik weet da't ongezond is, en da ge kanker krij'veur dagget wet

en a ge dood zè blète z'on oe graf gelak ne zot
mor denke just begot
on wa da g'achter lot
want in de grond is ied'reen toch nen toffe mens
alleen mor veur z'n cens

o la la. . in 't park van de nachtegaal
o la la. . daar vrijde kolossaal
achter ied'ren boom, achter ied're plant en van achter ied're struik
daar kome hiêl veul maskes terug mè nen hiêlen dikken buik (2x)

en de poembak, de poembak, de poembak is kapot
alle meubels die drijve in 't water deur me kot
wille kik nor de living, of nor de keuke gaan
dan zette kik ne snorkel op en doeng m'n zwembroek aan

in den tijd da'k vree mè angelik
zee heur vader. . joenge giêne schrik
zij trekt op heur moeder zè ni bang
en da d'is 'n eve grote tang

o jefke is getrouwd, het is nen hiêlen loempe
diê vent verdient wa stoempe
o jefke is getrouwd
hij trouwde die van mij en da's z'n grootste fout. .

streep, streep onder heure reep
ons bomma wou heur wasse mor da mens zat zonder zeep
streep, streep onder heure reep
ze waste-n-heur mè vim en wier zo mager as ne geep

kende gij de dochter van marie planché
rechtuit gezee. . die valt ni mee
z'hee twee kromme bene en z'is veul te lank
van achter hee ze nikske en van veur is 't just 'n plank

en voelde gà nog niks, en voelde gà nog niks
daar zit op oewe rug, 'n grote dikke mug
en as da beesje stekt, dan krijde gij direct
deur oew-eige stoemme schuld. . 'nen bult …

en in het bos daar zèn kabouterkes
die spele daar op touterkes
en die vrije daar op 't mos
in da bos
mè hun eige zotte ros. .

mie katoeng komt morgenoeng, ze kan ni eerder kome
want heur kat kreeg zeve joeng, daar valt wa veur te doeng
o la la la. . en ze wilt die allemol houwe
o la la la. . en ze wilt 'r giên van kwijt

dus mie katoeng komt morgenoeng, ze kan ni eerder kome
da komt deur die kattejoeng, want z'hee te veul te doeng

en we zèn d'r van de klas, want we zèn gin goei soldate
alleen in de kantin' daar hemme w'ons best nogal gedaan
het leger kan den boom in. . veur ons ni gelate
we roepe zonder spijt. . boeffers. . ge zè d'ons kwijt

och mieke doe d'ope, het regent da 't git
'k zèn bekan verzope, zegt rap hoe da 't zit
kom goeid'oewe sleutel . . . 't is wijd hallef zes
of ik slaap van den avond wèr is bij mijn maitress'

en heur haar af, en heur haar af, en heur haar af mè de schèr
de coiffeur zee, was da d'hier. . hier koomek ni mè klèr
veur da bos hier te knippe, da duurt 'nen dag of vier
da's niks veur den deze. . mor veur 'nen hovenier

lot het schijn mor stinke, 't stinkt zo magnifiek
eens dagget gewoon zè . . vindet sympatiek
go mor is nor Brussel. . daar weurde gà ziek
't stinkt daar nog veul erger. . nor de polletiek. .

strangers on 45 ! ! !

vivan boemma. . ik gon bij de gendarme
vivan boemma. . ik weur 'ne man der wet
en dan lope kik mè 'ne matrak. . en 'n klak
en ik laat oe blaze in 'ne zak. . mè gemak
vivan boemma. . ik gon bij de gendarme
vivan boemma. . ik weur 'ne man der wet

we doen wa af en toe … iet nief da wette goe
na zoenge w'alle vijf … de loenge uit ons lijf
we brochte nà de liekes van ons moe. . on 45 ! !
we doen wà af en toe. . iet nief da wette goe
na zoenge w'alle vijf. . de loenge uit ons lijf
we brochte na de liekes van ons moe. . on 45 ! !

Et la traduction :

De temps à autres nous faisons quelque chose de neuf, vous le savez bien
Nous chantons tous les cinq, aussi fort qu'on peut (que les poumons sortent de notre corps)
Nous chantons des chansons de notre mère, en 45

Maman, pourrais-je surveiller derrière les rideaux
Je pense avoir vu un type, qui cela peut-il être
Mais je suis certain que ce n'est pas notre père
Ca fait toute la semaine qu'il travaille en équipe du soir

J'ai cueilli une fleur chez un voisin
Parce qu'elles sont trop chères dans le magasin
Cent balles pour un bouquet, ce n'est pas rien
Et dans son jardin elles ne coûtent rien

Plus jamais de ma vie je ne toucherais une cigarette
Je sais que c'est malsain et que tu attrapes le cancer sans le savoir

Et quand tu es mort ils pleurent autour de ton cercueil comme des fous
Mais réfléchissez un peu
A ce que vous laissez après vous
Dans le sol, tout le monde dit qu'on était super
Seulement pour l'argent

Oh la la dans le parc du rossignol
Oh la la on fait bien l'amour (colossal)
Derrière chaque arbre, derrière chaque plante, et derrière chaque buisson
Beaucoup de jeunes filles reviennent avec un gros ventre

Et l'évier, et l'évier, et l'évier est cassé
Tous les meubles flottent dans l'eau à travers ma maison
Si je veux aller dans le salon ou dans la cuisine
Je dois mettre un tuba et enfiler un maillot de bain

Quand je couchais avec Angélique
Son père me disait, mon gars ne crains rien
Elle ressemble à sa mère n'aie pas peur
C'est une aussi grosse teigne qu'elle

Oh Jef est marié, c'est un lourdaud
Ce gars mérité des coups
Oh Jef est marié
Il a épousé la mienne et c'était sa plus grosse erreur

?
Grand'mère voulait se laver mais elle n'avait plus de savon
?
Elle s'est lavée avec du Vim et devint aussi maigre qu'une aiguille de mer

Connaissez-vous la fille de Marie Planché
Soyons franc, elle n'est pas jolie
Elle a deux jambes tordues et elle est trop grande
Derrière elle n'a rien, et devant on dirait une planche

Et, tu ne sens encore rien ?(bis)
Alors que tu as sur ton dos un grand et gros moustique
Et quand cette bête te pique tu attrapes directement
Par ta bête faute, un gros bouton

Et dans le bois il y a des nains
Qui jouent sur une balançoire
Et qui baisent là dans la mousse
Dans ce bois
Avec leur propre rosse foldingue

Myriam Coton vient demain matin, elle ne peut pas venir plus tôt
Car sa chatte a eu sept petits, il y a beaucoup à faire
Oh la la et elle voudrait tous les garder
Oh la la en elle ne veut pas en donner

Donc Marie Coton vient demain matin, elle ne peut pas venir plus tôt
A cause des petits chats, car elle a trop de choses à faire

Et c'est enfin la quille, car on n'est pas de bons soldats
Il n'y a qu'a la cantine qu'on a fait de notre mieux
L'armée peut se faire voir, ça ne nous dérange pas
On crie sans regret, les bouffeurs (soldats de métier) vous voilà débarrassés de nous

Oh Marie ouvre-moi la porte, il pleut à verse
Je suis presque noyé, dis-moi vite ce qu'il en est
Allez jette-moi la clé il est presque cinq heure et demie
Ou je dormirais ce soir encore chez ma maitresse

Et ses cheveux sont partis, sont partis, sont partis avec les ciseaux
Le coiffeur lui a dit, qu'est-ce que c'est que ça, je n'y arriverais jamais
Pour couper une forêt pareille, ça va me prendre quatre jours
Ca n'est pas pour moi mais pour un jardinier

Laisse donc puer les apparences, elles puent merveilleusement
Une fois que tu t'habitues, tu trouves ça sympathique
Va donc à Bruxelles, tu deviendras malade
Ca pue encore pire à cause de la politique

Strangers en 45

Vive grand'mère, je vais chez les gendarmes
Vive grand'mère, je deviens un homme de loi
Et je marcherai avec une matraque et une casquette
Et je vous ferai souffler dans le ballon, facilement
Vive grand'mère, je vais chez les gendarmes
Vive grand'mère, je deviens un homme de loi

On fait de temps à autres, quelque chose de neuf, vous le savez bien
Maintenant nous avons chanté tous les cinq, aussi fort qu'on peut
On vous a chanté des chansons de notre mère, en 45 (bis)

Transcripteur : Curieuzeneuve
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

1 commentaire
Curieuzeneuze Le 10/09/2015 à 10:12
Compilation (medley) de chansons populaires anciennes en patois anversois. [Merci m'fieu]

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !