Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Nino Ferrer - Justine

Voir du même artiste


Titre : Justine


Année : 1969


Auteurs compositeurs : Nino Ferrer


Durée : 2 m 48 s


Label : Riviera


Référence : 121266


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

12 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Elle n´a pas eu de chance
Quand on y pense
Dans l´existence
Sa vie fut pathétique
Problématique
Pathologique
Cela devait commencer
Lors de son baptême
Car sa tante d´Angoulême
S'appelait Zoé
On la nomma donc Justine
Pauvre gamine
On avait dans cette maison
L'esprit de contradiction

Son père était ivrogne
Sa mère indigne
Son frère au bagne
Elle était opprimée
Abandonnée
Désespérée

Mais cette famille perverse
Lui parut être divine
Quand elle en fut orpheline
Par un sort adverse
Elle avait juste quinze ans
Plus de maman
Elle dut se mettre au labeur
Ce fut son premier malheur

Mais le travail est triste
L´effort funeste
La sueur néfaste
Lasse de se morfondre
Et de se restreindre
Elle voulut se vendre

Elle se mit à courir les rues
Des quartiers spécialisés
Avec des robes osées
Et des clins d´œil corrompus
Pour attirer les caves
Elle devint lascive
Elle leur prit toute leur monnaie
Et elle manquait de moralité

Mais c´était couru d´avance
Elle n´eut pas de chance
Dans cette expérience
Car allant de mal en pire
Un jour à Saint-Lazare
Elle se trouva mère

Elle connut alors des temps
D´inquiétude et de misère
Car les enfants se suivirent
Extra matrimonialement
C´est alors qu´elle comprit
Que bien mal acquis
Ne profite jamais
Elle l´avait bien mérité

Seule avec ses enfants
De pères indifférents
Elle n´avait plus d´argent
Pour les rutabagas
La soupe au tapioca
Et les petits extras

Elle voulut donc en finir
Avec cette vie précaire
Et dans un vieux monastère
S'en alla pour y périr
Elle avait au préalable
Geste abominable
Dans une station de métro
Abandonné ses marmots

Ceux-ci, comme on le pense
N´eurent pas de chance
Dans l´existence
Ils furent opprimés
Excommuniés
Homicidés
Ce fut une triste famille
Sans intérêt

Transcripteur : Dam-Dam
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

4 commentaires
Dam-Dam Le 06/01/2013 à 20:56
Les paroles de cette chanson réaliste : [Merci !]
jihemji Le 06/01/2013 à 21:40
Année de sortie: 1969.
ElfeFarcie Le 07/01/2013 à 11:41
Ca me fait penser à la chanson pas-si-parodique-que-ça-finalement entendue dans la série "scènes de ménage" sur M6 qui s'appelle "la p'tite tuberculeuse"
la p'tite tuberculeuse, elle était noceuse, elle a trop dansé et malade elle est tombée…

Sinon j'ai pas compris la blague sur la tante Zoé, où est la contradiction de l'appeler Justine ? C'est pas si moche que ça comme prénom…
youpi la vie ! Le 08/01/2013 à 14:31
Du non-sens à la Nino, je pense.

Sinon, quel plaisir d'entendre le grand Ferrer ici !

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !