Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique le 12 Octobre 2019


  Lieu : Péniche Marcounet, Paris, le 12 octobre 2019. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Ralph, le joueur - Jeu de cartes

Voir du même artiste


Titre : Jeu de cartes


Année : 1974


Auteurs compositeurs : Ralph Bernet


Durée : 3 m 53 s


Label : Carrère


Référence : 49.061


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

7 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, un groupe de soldats revient d'une longue patrouille. Ils arrivèrent dans une petite ville appelée Cassine. Le lendemain matin, étant un dimanche, quelques-uns allèrent à l'église. Après que le padre ait lu la prière, un texte fut choisi. Les soldats qui possédaient un livre de prières le sortirent.

Mais l'un d'entre eux, un jeune bleu, sortit un jeu de cartes et les étala devant lui. Le sergent de service regarde le manège et lui dit: «Soldat, rangez ces cartes !" Après le service religieux, le soldat fut mis aux arrêts et mené devant le colonel.

Le colonel dit :
- Sergent, pourquoi m'amenez-vous cet homme ?
- Parce qu'il joue aux cartes à l'église, mon colonel.
L'officier regarda le soldat et lui dit :
- J'espère que vous avez une explication, sinon vous aurez des ennuis. Alors qu'avez-vous à dire?
Et le soldat lui répondit :
- Mon Colonel, j'ai marché pendant six jours sans bible, sans livre de prières. Mais j'avais ces cartes.

Vous voyez, mon colonel, quand je regarde l'as, il me rappelle que nous n'avons qu'un seul Dieu.
Quand je vois le 2, je me souviens que la Bible est divisée en deux parties, l'Ancien et le Nouveau Testament.
Quand je regarde le 3, je pense au Père, au Fils et au Saint-Esprit.
Quand je vois le 4, je songe aux quatre disciples qui prêchèrent la bonne parole. Il y avait Matthieu, Marc, Luc et Jean.
Le 5 me rappelle les cinq vierges qui coupèrent les mèches de leurs lampes, cinq furent sages et sauvées, cinq firent des bêtises et la porte leur fut fermée.
Quand je vois le 6, il me rappelle que Dieu a eu besoin de six jours pour faire le Ciel et la Terre.
Le 7 me ramène à l'esprit que le septième jour, Il se reposa.
Quand je vois le 8, je me souviens des huit personnes droites et justes que Dieu a sauvé lorsqu'il détruisit la Terre. Il y avait Noé, sa femme, leurs trois fils et leurs femmes.
Quand je vois le 9, je pense aux lépreux que Notre Sauveur purifia; neuf sur dix ne l'ont même pas remercié.
Quand je vois le 10, je pense aux dix commandements que Dieu donna à Moïse sur le mont Sinaï.
Le Roi me rappelle encore une fois qu'il n'y a qu'un Roi dans l'Univers, Dieu Tout-Puissant.
La Reine, c'est la Vierge Marie bénie entre toutes les femmes, reine du Ciel.
Le Valet, lui, c'est le Diable
Vous voyez, mon colonel, quand je compte les points dans un jeu de cartes, j'en trouve 365, le nombre de jours dans une année. Il y a 52 cartes, le nombre des semaines dans une année. Il y a quatre figures : le pique, le trèfle, le cœur et le carreau; quatre, le nombre de semaines dans un mois. Il y a douze personnages dans les cartes, le nombre des mois dans une année.
Vous voyez, mon colonel, mon jeu de cartes, mon jeu de cartes m'a servi de Bible, d'almanach et de livre de prières.

Le soldat fut acquitté.

Transcripteur : Dam-Dam
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

7 commentaires
Claude Bukowski Le 11/03/2012 à 22:17
A intégrer également dans la messe bidesque (davantage de raisons d'y figurer que dans les Inécoutables, d'ailleurs ; même si la voix façon Franck Fernandel est à la limite du supportable).
hre mgþýe Le 11/03/2012 à 22:17
    Mouahahaha, la numérologie appliquée au catéchisme. Comme quoi on peut tout faire dire aux chiffres.
Fauvelus Le 11/03/2012 à 22:28
Adaptation de "Deck of Cards" de T. Texas Tyler (1948).

Bien que la version enregistrée en 48 soit présentée comme un récit à la première personne d'un événement réel arrivé durant la guerre du désert (1940-43), cette "chanson" ne fait que reprendre un conte folklorique répandu en France et en Angleterre dès le XVIIIeme siècle.
arjeem Le 08/04/2012 à 09:19
ça pourrait ressembler à un sketch de Roland Magdane non?
Dam-Dam Le 11/04/2012 à 02:04
On notera les répétitions, preuve de l'ennuyeux du texte et de la chanson dans les paroles : [Merci !]
hug Le 07/06/2012 à 21:43
49.061 chez Carrère, ça date du début des années 70, plus exactement de début 1974 si l'on s'en réfère à la discographie 45 tours de Sheila. Le S.P. "Mélancolie" sorti fin 73 porte la référence 49.053 alors que celui comprenant "Le couple" sorti en mars 74 porte la référence : 49.064. C'est donc sorti pendant l'hiver 73/74. Voilà.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !