Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique le 12 Octobre 2019


  Lieu : Péniche Marcounet, Paris, le 12 octobre 2019. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Patrick Topaloff - Le loup et l'agneau

Voir du même artiste


Titre : Le loup et l'agneau


Année : 1982


Auteurs compositeurs : Jean de la Fontaine - Dominique Pankratoff - Marie-Laure Topaloff de L'Homelle


Pochette : Nadine Forster


Durée : 2 m 54 s


Label : Adès - Le Petit Ménestrel


Référence : 18.003 / ALB 235 (livre-disque)


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

6 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

La raison du plus fort est toujours la meilleure :
Nous l'allons montrer tout à l'heure.
Un agneau se désaltérait
Dans le courant d'une onde pure.
Un loup survient à jeun qui cherchait aventure
Et que la faim en ces lieux attirait.

Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras, tu seras châtié de ta témérité.
« Lalala… »

- Sire, répond l'Agneau, que votre Majesté
Ne se mette pas en colère
Mais plutôt qu'elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant

Plus de vingt pas au-dessous d'elle,
Et que par conséquent, en aucune façon
Je ne puis troubler sa boisson.
- Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
« Lalala… »

- Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
Reprit l'Agneau, je tête encor ma mère.
- Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.
- Je n'en ai point.
- C'est donc quelqu'un des tiens

Car vous ne m'épargnez guère,
Vous, vos bergers, et vos chiens.
On me l'a dit : il faut que je me venge.

Là-dessus, au fond des forêts
Le Loup l'emporte, et puis le mange,
Sans autre forme de procès.
« Lalala… »

Transcripteur : Dam-Dam
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

3 commentaires (dont 1 archivé)
hre mgþýe Le 25/12/2011 à 22:16
    Curieux comme Topa arrive à se départir, lorsque il chante ces fables, de cet accent beauf balourd qui l'ont cantonné durant toute sa carrière dans la grosse gaudriole grasse pour foires à la saucisse et animations de supermarché. On en vient presque à se dire qu'il aurait pu faire une carrière de chanteur de qualité, avec quelques auteurs bien choisis…
Claude Bukowski Le 01/01/2012 à 21:31
C'est pourtant vrai, la slavitude va trop bien à Patrick ; à quelques exceptions près, il n'est jamais aussi bon que lorsqu'il est proche de ses racines.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !