Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique le 12 Octobre 2019


  Lieu : Péniche Marcounet, Paris, le 12 octobre 2019. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Stone - La grande querelle

Voir du même artiste

Voir plus d'images


Titre : La grande querelle


Année : 1978


Auteurs compositeurs : Mya Simille - Michel Delancray / Billy Bridge


Pochette : Bernard Leloup


Durée : 2 m 50 s


Label : Sonopresse


Référence : 2S062-16639



Présentation : Extrait du 33 tours "Stone 10 années après"

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

12 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Déjà à la maternelle
Pendant les récréations
C'était la grande querelle
Entre les filles et les garçons
On se supportait à peine
Et même, entre nous, pas du tout
Non, ce n'était pas la haine
Mais ils nous agaçaient beaucoup

Ils se moquaient
Ils ricanaient
Ils nous pinçaient
Ils nous charriaient
Nous humiliaient
Nous dépeignaient
Nous tiraient les cheveux
Nous harcelaient
Nous provoquaient
Nous salissaient
Nous maltraitaient
Nous renvoyaient quand on voulait
Se mêler à leurs jeux

Puis ce fut le secondaire,
L'âge des compétitions
On ne pensait qu'à leur plaire
Mais nous étions leur obsession
Ils étaient un peu bébêtes
Et timides et fanfarons
Nous, on jouaient aux coquettes
En passant devant les garçons

On minaudait
On caquetait
On souriait
Et on riait
On s'dandinait
Et aguichait chacune à qui mieux mieux
Ils se troublaient
Ils rougissaient
Ils balbutiaient
Et ils sifflaient
Ils nous suivaient
Et devenaient un jour notre amoureux

Il arrive que vienne l'âge,
Faut se faire une raison,
Où l'on parle mariage
De faire des filles et des garçons
C'est vrai, on s'est dit : « Je t'aime »
Et c'est la grande passion
Mais le début des problèmes
Quand ils nous faut à la maison :

Et cuisiner [et usiner]
Et balayer [et calculer]
Raccommoder [toujours payer]
Enfin, le rendre heureux
Et repriser
Et câliner
Éplucher, cirer, tricoter
Tout en sachant que vivre à deux,
C'est vraiment merveilleux !

Déjà à la maternelle
Pendant les récréations
C'était la grande querelle
Entre les filles et les garçons
On se supportait à peine
Et même, entre nous, pas du tout
Non, ce n'était pas la haine
Mais ils nous agaçaient beaucoup
(bis)

Transcripteur : magic-bretzel
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

8 commentaires (dont 1 archivé)
hug Le 28/03/2010 à 22:26
Joli, mais c'est surprenant pour un titre de Stone. ça sonne comme du Chantal Goya.
FLB Le 29/03/2010 à 23:44
Je me suis fait le même genre de remarque; j'ai tout de suite pensé à Dorothée!
magic-bretzel Le 09/09/2010 à 10:36
Les paroles :

(Merci pour les paroles)
matt tracker Le 16/11/2010 à 10:48
très raffraichissant, meme si a l'epoque le partage des taches n'était pas très répendu… Cependant les relations entre Fille et garçon n'ont pas trop changé
Jihem77 Le 27/12/2011 à 21:00
Pourquoi j'Adore ??????
Je dois être masochiste…. ou simplement j'aime être de temps en temps un petit peu benêt….
hug Le 23/04/2015 à 19:04
FLB : Non, crois-moi, je suis un expert en ces "dames". ça ressemble beaucoup moins à du Dorothée (Qui n'a que quelques titres comme ça : "La chanson des pieds", "Mam'selle" par exemple) qu'à du Chantal Goya ("Les malheurs de Sophie", "Bécassine" un peu aussi.). D'ailleurs, la mélodie ressemble beaucoup à celle des "4 filles du Docteur March" de Chantal Goya. Enfin, ça ressemble autant aux deux, allons dire.
ADALGONZE Le 29/11/2015 à 03:40
Il est vrai que cette chanson aurait très bien pu avoir été écrite par Jean-Jacques Debout pour Chantal Goya. Une belle œuvre pour un show des Carpentier !

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !