Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Nino Ferrer - Mao et Moa

Voir du même artiste

Voir plus d'images


Titre : Mao et Moa


Année : 1967


Auteurs compositeurs : Nino Ferrer - Clothaire


Durée : 3 m 19 s


Label : Riviera


Référence : 121153


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

15 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

(Onomatopées imitant le chinois)

Si je suis rapide et rusé
Quand je fais mes Mao croisés
Me disait un esquiMao
C'est grâce à la pensée d'Mao
S'il est vrai que plaisir d'amour
Ne dure qu'un Maoment très court
Moa je dis qu'un bon Maoment
Vaut bien deux cornes d'éléphants

C'est Moa que j'suis pour Mao contre Liou Chao-Chi
J'ai mon bréviaire de révolutionnaire
Dans tous les bouges moi je bois des quarts de rouge
Le quart de rouge c'est la boisson du garde rouge


(Autres onomatopées chinois)

Lorsque je dîne avec Thérèse
Je prends des œufs durs Maonaises
Thérèse prend un gelati Maotta
Le chat prend du Maou pour les chats
Le dimanche en autoMaobile
On va visiter la Sicile
Ses plages et ses Maonuments
Quand on rentre on est bien content

refrain

Si j'aime bien la marche à pied
C'est à cause de la société
Protectrice des AniMao
Qui protège mon ChaMao
Si la chromolithographie
Engendre la Maonotonie
La Maontagne ça a du bon
Et c'est normal car c'est norMaond
Monsieur Maorice a été Maordu
Par un guitariste barbu
Monsieur Maorice est Maoribond
Gai gai dansons le rigodon
Si je suis rapide et rusé
Quand je fais mes Mao croisés
Me disait un esquiMao…
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

9 commentaires
Dam-Dam Le 25/10/2009 à 21:03
Les paroles, en attendant l'intégrale de Nino Ferrer : http://www.musicme.com/#/Nino-Ferrer/albums/Nino-F…
[Merci !]

Le clip : http://www.youtube.com/watch?v=Uz0yvngSW-M
Et il a osé ! en espagnol : http://www.youtube.com/watch?v=w4LuzXI1x5w
tuxgromit Le 27/10/2009 à 11:22
suis-je le seul à entendre une sorte musicalement de version du titre du grand Otis Redding? tiitre: Tramp

http://www.youtube.com/watch?v=UTKmuICW7c8 rassurez moi que vous entendez la même chose…
Decibelfm Le 31/10/2009 à 10:59
Quelqu'un parlant le chinois pourrait-il me dire si "les onomatopées" des paroles signifient quelque chose ou si c'est du yaourt (au soja, évidemment !) ?
baxter Le 03/11/2009 à 16:26
Ce n'est pas du yaourt, c'est du chinois mal prononcé parfois, mais du mandarin tout de même.
jihemji Le 01/03/2011 à 13:04
En effet, ce n'est pas du yaourt.
Au début, il dit "Ni hao bu hao" ---> ça va bien ou pas.
Par après, "Ting ting wo laile, wo Beijing qu ---> J'écoute, j'arrive, je vais à Pékin.
kaptain_kirk Le 07/07/2013 à 13:31
Revelateur d'une epoque ou la Chine etait le buzz du moment (ex : Godard et sa Chinoise).

Ben, depuis, on est tous revenus…
Fauvelus Le 27/01/2017 à 11:29
A priori, c'est du véritable mandarin, mais pas forcément très clair :

Phrase 1 : Jintian nihao bù hao? Máomao zhuxí, tài hao zhuxí. Nali Balí? Nali Beijing? Nà! Dou yào kuài kuài qù! Zhongguó fàguó péngyou, yào … (wè) kuài dì wo shì Nino duo bù yiyàng!

[Comment allez-vous aujourd'hui ? Le Président Mao-Mao est un bon Président. C'est où Paris ? C'est où Pékin ? Allez, plus vite ! Il faut tous aller en Chine, amis français (?) …je ne suis pas comme Nino !]

Phrase 2 : Dingding wo láile! Rúguo wo dào Beijing qù, wo cóng fàguó yào láile! Wo de péngyou yào deng wo! Mao zhuxí … you méiyou …

[Allô, j'arrive ! Je vais à Pékin, j'arrive de France. Mon ami m'attend. Le président Mao…Il n'y a pas…?]
Trocol Harum Le 30/05/2017 à 07:01
Il y a une version néerlandaise "Het Gerucht" chantée par Egbert Douwe, laquelle évidemment n'ajoute rien à la compréhension du texte !!!
Fauvelus Le 10/11/2018 à 12:04
Il y a également une version québécoise par Jacques Desrosiers (1967), qui sabote encore plus le chinois, et en profite pour placer des plaisanteries et allusions locales.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !