Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Mort Shuman - Le lac majeur

Voir du même artiste


Titre : Le lac majeur


Année : 1972


Auteurs compositeurs : Étienne Roda-Gil / Mort Shuman


Pochette : Étienne Roda-Gil


Durée : 5 m 26 s


Label : Philips / Chappell / Série Parade / Phonogram


Référence : 6009 285



Présentation : Extrait de l'album Amerika.
Le texte de cette chanson se réfère à Mikhaïl Bakounine, qui fit tirer le 13 juillet 1874 un feu d'artifice en l'honneur de sa femme à Minusio, face au lac Majeur. C'est donc plus de cendres du feu d'artifice que de neige dont il est question dans cette chanson, et du désenchantement des révolutions anarchistes italiennes de l'époque.

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

12 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Il neige sur le lac Majeur
Les oiseaux-lyres sont en pleurs
Et le pauvre vin italien
S'est habillé de paille pour rien

Des enfants crient de bonheur
Et ils répandent la terreur
En glissades et bombardements
C'est de leur âge et de leur temps

J'ai tout oublié du bonheur
Il neige sur le lac Majeur
J'ai tout oublié du bonheur
Il neige sur le lac Majeur

Voilà de nouveaux gladiateurs
Et on dit que le cirque meurt
Et le pauvre sang italien
Coule beaucoup et pour rien

Il neige sur le lac Majeur
Les oiseaux-lyres sont en pleurs
J'entends comme un moteur
C'est le bateau de cinq heures

J'ai tout oublié du bonheur
Il neige sur le lac Majeur

J'ai tout oublié du bonheur
Il neige sur le lac Majeur

Transcripteur : scaracrabe
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

1 commentaire
duke hon Le 22/11/2019 à 20:58
Qui n'a pas emballé sur ce slow ?

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !