Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



René Bayle - La zézette

Voir du même artiste


Titre : La zézette


Auteurs compositeurs : A. Roux - R. Bayle - P. Tamaillon


Durée : 2 m 59 s


Label : Astoria


Référence : CC 77 921


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

6 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Devant le zizi si bien chanté, ô gué, ô gué
La zézette n'est pas éberluée, ô gué, ô gué
Celles qui sentent le renfermé
Faut pas y mettre son nez
Y a celle ouverte à tout vent
Pour qu'on y plonge dedans
Celle qui pleure toujours sous la charmille
Et celle desséchée de la vieille fille
J'ai connu des zézettes obstruées, ô gué, ô gué
Qui avaient besoin d'être ramonées, ô gué, ô gué
Des zézettes aux lèvres épaisses
Aussi larges que mes fesses
Où la tête de Saint Eloi
N'y serait pas à l'étroit
Celles conservées dans la naphtaline
Ça ne les empêche pas de tomber en ruine

REFRAIN
Tout tout tout
Je vous dirai tout sur la zézette
La bien fendue, la défendue
La noire foncée aux bords pincés
La p'tite rasée toute effilée
La bien fournie, la dégarnie
Tout tout tout
Je vous dirai tout sur la zézette

La zézette anglaise toute en froideur, ô gué, ô gué
La zézette allemande toute en sueur, ô gué, ô gué
La zézette italienne
Qui campe à la tienne, Étienne
Et celle de l'île de Crète
Qui picore vos burettes
La grosse zézette rasée de l'Algérienne
Qui transpire au long de ses bas de laine
Il y a de vrais centres d'accueil, ô gué, ô gué
D'autres qui ont un bandeau sur l'œil, ô gué, ô gué
Avec des lacets de bottines
Qui vous chatouillent les globines
Ou bien celles ratatinées
Qui bavent toute la journée
La petite futée qui vous la coince
En jouant au crabe qui vous pince

REFRAIN

La zézette française, n'en parlons pas, ô gué, ô gué
Celle-là, on en mange à tous les repas, ô gué, ô gué
Celle qui est la plus délurée
Qui tortille votre robinet
Elle a battu tous les records
Du Pôle Sud au Pôle Nord
Que l'on l'appelle zézette ou petite chatte
Elle nous met toujours les bourses plates

Tout tout tout
Je vous dirai tout sur la zézette
La grosse goulue sans son barbu
La brute épaisse qui est pleine de graisse
La p'tite rouquine qui vous taquine
La blonde cendrée champagnisée
Tout tout tout
Je vous dirai tout sur la zézette

Transcripteur : Dam-Dam
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

6 commentaires
Dam-Dam Le 11/03/2012 à 21:52
Les paroles de cette chanson présentée dans Cacophonix n°16 en 2008 : [Merci !]
Claude Bukowski Le 11/03/2012 à 22:46
Ha tiens, je connaissais un joyeux drille qui replaçait régulièrement cette chanson lors des arrosages, mariages et enterrements (vers 1982-1984) ; je me demandais où il avait pu trouver semblable inspiration. Bide et Musique m'apporte enfin la réponse près de 30 ans plus tard, tout vient à point à qui sait attendre.

Il est par contre sidérant que Pierre Perret ne figure pas parmi les crédits ; certes la mélodie est très sensiblement modifiée, mais la grille d'accords reste la même. Idem pour la rythmique, quant aux lyrics… ils sentent au moins le plagiat, sinon autre chose.
Fauvelus Le 13/03/2012 à 22:55
[correction :]
Elle a pas l'air du tout d'accord--> Elle a battu tous les records
hre mgþýe Le 15/03/2012 à 22:41
    Effectivement, gros sans-gène de ce monsieur qui ne cite même pas l'auteur qui l'a très, très fortement inspiré.

   Et brillante illustration de ce qu'on appelle « Le talent » : Là où sur un sujet similaire, Perret arrive à pondre une chanson mutine, marrante et finalement mignonne, qui peut être entendue par tout le monde, là c'est graveleux, génant, crade, ça évoque crument des réalités anatomiques que Pierre Perret arrivait à évoquer au second degré. Pauvre zézette, te voilà entre de bien tristes mains de gougnafier… Heureusement qu'il reste des poètes, des vrais, pour te chanter. Tiens, par exemple, Pierre Perret a écrit un fort joli « Celui d'Alice » sur le même sujet, autrement plus inspiré !

    (Ou alors c'est que je suis plus sensible aux affronts faits au blason de nos dames « qui tant est tendre » qu'aux bistouquettes de mes contemporains ?)
Corti Le 18/03/2012 à 16:02
En 1976 patrick sebastien sortait une parodie s'inspirant du zizi et s'intitulant egalement "la zezette". Disque sorti chez Vogue avec des paroles différente de cette version ici présente.

"tout tout tout jvous direz tout sur la zezette
la ptite la grosse la vrai la fausse
la noire la bleu qui des faux cheveux ….."
andreasy Le 19/02/2013 à 14:58
Pierre Perret mais aussi Georges Brassens, Henri Tachan et quelques autres…

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !